hotte


hotte

hotte [ 'ɔt ] n. f.
hote XIIIe; frq. °hotta
1Grand panier ou cuve, qu'on porte sur le dos au moyen de bretelles (ou brassières). Hotte de vendangeur, pour le transport des raisins du lieu de cueillette aux bennes. ⇒ 1. bouille, région. brante. La hotte du Père Noël.
2(1676) Construction en forme de hotte renversée, se raccordant au bas d'un tuyau de cheminée, d'un conduit d'aération. La hotte d'une cheminée de cuisine. Hotte de forge. « une cheminée à hotte dans laquelle des sarments de genévrier pétillent » (Huysmans). Hotte de laboratoire. Hotte aspirante, filtrante : appareil électrique placé au-dessus d'un appareil de cuisson dans une cuisine, servant à évacuer l'air chargé d'odeurs et de vapeurs grasses.
⊗ HOM. Hot.

Hotte
n. f.
d1./d Grand panier muni de bretelles, qu'on porte sur le dos.
d2./d Caisson collectant et évacuant les fumées, odeurs et buées, partic. dans une cuisine.
————————
Hotte
(massif de la) chaîne karstique qui occupe l'extrémité de la péninsule S. de la rép. d'Haïti. Elle culmine à 2 414 m.

⇒HOTTE, subst. fém.
A. — Grand panier, souvent en forme de tronc de cône ou de pyramide, que l'on fixe sur le dos à l'aide de bretelles. Hotte en osier, en bois; hotte de chiffonnier, de jardinier, de vendangeur; hotte pleine de légumes, de grains de maïs; hotte remplie de bois; la hotte du père Noël. Ayant remis sa hotte à l'épaule, il repartit du même pas mesuré (MOSELLY, Terres lorr., 1907, p. 208). La voix allègre des garçons qui passaient du côté du soleil, en knickers, leur hotte d'herbe fraîche au dos (PEYRÉ, Matterhorn, 1939, p. 39) :
1. ... c'était un spectacle unique de voir les vendangeurs monter, la hotte sur le dos, dans des endroits qui semblent ne devoir être accessibles qu'à des chasseurs de chamois...
J.-J. AMPÈRE, Corresp., 1826, p. 389.
Au fig., CHASSE. Porter la hotte. [Le suj. désigne un animal de chasse sur ses fins, dont l'allure penchée et lente rappelle celle d'un vendangeur courbé sous le poids d'une hotte pleine] Être épuisé, à bout de force. Elle [la tache du chien] tourne, elle crochète, elle refuit (...). Et, dans cette grande froidure étale, l'odeur des bêtes étire un persistant sillage (...). Vois-le [le Rouge], mon chien : il porte la hotte, son garrot s'est voûté, il bute (GENEVOIX, Dern. harde, 1938, p. 228).
B. — P. anal., ARCHIT. ,,Manteau de cheminée apparent et de forme pyramidale`` (ADELINE, Lex. termes art, 1884). Le vieux réveil qui marquait l'heure sur la hotte de la cheminée (MALÈGUE, Augustin, t. 2, 1933, p. 113).
TECHNOL. Dispositif servant à évacuer les buées, les vapeurs, les fumées. Hotte de cuisine, de forge, de laboratoire; hotte aspirante. La hotte [au-dessus du fourneau de cuisine] ne remplit jamais bien son office et l'on sent toujours dans les pièces voisines une odeur de cuisine (SER, Phys. industr., 1890, p. 574) :
2. Elle [la volatilisation du mercure d'un objet recouvert d'un amalgame d'or] se faisait à feu nu, au-dessus d'un feu de charbon disposé sur une sole de briques ou sur une plaque de fonte placée sous une hotte.
GASNIER, Dépôts métall., 1927, p. 51.
C. — Argot
1. Automobile. Panaf faisait le faraud avec sa hotte toute neuve qui déplanquait l'usine (LE BRETON 1960). [Ramon] fonçait (...) au volant de sa traction (...). Ramon était déjà descendu de sa hotte (SIMONIN, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 219).
2. Ventre. Un coup de tatane dans la hotte (ESN. 1966). [Voilà nos deux rats]. Dans l'garde-croûte d'un plein aux as; En train de se remplir la hotte (MARCUS, Quinze fables, 1947, p. 11).
3. En avoir plein la hotte. Être las, fatigué. Toutoune le Rabouin en avait plein la hotte de son doublard [seconde femme d'un souteneur] (LE BRETON 1960).
REM. Hotter, verbe trans. Transporter avec une hotte. Hotter la vendange, des raisins. (Dict. XIXe et XXe s.).
Prononc. et Orth. : [] init. asp. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. XIIIe s. « grand panier ou cuve, qu'on porte sur le dos au moyen de bretelles » (Merlin, f° 37 v° ds LITTRÉ); 2. 1543 « pente intérieure d'une cheminée de cuisine, en forme de hotte renversée » (E. COYECQUE, Recueil d'actes notariés, I, 475 ds IGLF); 3. a) 1892 « tête » (d'apr. CHAUTARD, La Vie étrange de l'argot, p. 651); b) 1916 se taper la hotte « bien manger » (Fantasio, 15 août ds ESN. Poilu, p. 475); c) 1947 « ventre » (MARCUS, Quinze fables, I, 8); 4. 1924 « voiture » (d'apr. CHAUTARD, loc. cit.). De l'a. b. frq. hotta, au sens 1, cf. ds les dial. all. du Sud-Ouest hutte, hotte « id. ». 3-4 métaph. arg., 4 prob. d'apr. l'idée de transport de marchandises, plutôt que du norm. hotte « petit tombereau servant à porter le fumier sur les terres » (1866, LITTRÉ). Fréq. abs. littér. : 213. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 179, b) 595; XXe s. : a) 402, b) 191. Bbg. BEHRENS D. 1923, pp. 72-73. - CHAUTARD (É.). La Vie étrange de l'arg. Paris, 1931, p. 651.

hotte ['ɔt] n. f.
ÉTYM. Fin XIIIe; hote, v. 1230; francique hotta, même sens.
———
I
1 Grand panier ou cuve, portée sur le dos au moyen de bretelles (ou brassières). || Hotte en osier, en bois. || Porter du pain, du linge dans une hotte. || Transporter au moyen de hottes. Hotter, hotteur. || Hotte de chiffonnier. || Le fléau du vitrier se porte comme une hotte.Hotte de vendangeur, pour le transport des raisins du lieu de cueillette aux bennes (cit. 1). 2. Bouille.La hotte du père Noël.
1 Il y a partout une chaumière auprès d'un palais (…) un chiffonnier qui porte sa hotte auprès d'un roi qui perd son trône (…)
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. IV, p. 1.
tableau Noms de récipients.
Loc. fig. Porter la hotte : avoir le dos voûté, être épuisé, à bout de force (se dit d'une bête chassée).
1.1 Un animal, comme vous le dites, m'a passé au nez, tout à l'heure. Il portait la hotte et tirait la langue.
M. Druon, le Roi de fer, p. 257.
2 (1611). Construction en forme de hotte renversée, se raccordant à un tuyau de cheminée, à un conduit d'aération. || Hotte de brique, de tôle. || Hotte de pierre d'une cheminée gothique. || Hotte d'une cheminée de cuisine, hotte aspirante. || Hotte à évacuation.Hotte de forge. || Hotte de laboratoire.
2 (…) ce parfum (…) m'évoque la vision d'une cheminée à hotte dans laquelle des sarments de genévrier pétillent (…)
Huysmans, Là-bas, XXII.
tableau Vocabulaire de la chimie.
3 (XIXe). Techn. Fermeture de planches ne laissant passer le jour que par en haut. || Les cellules de prisons avaient des hottes.
———
II (1924, « taxi »; métaphore, cf. normand hotte, désignant un petit tombereau, in Littré). Fam. Automobile. Bagnole.
3 — Les papiers de cette voiture !… la carte grise… votre permis de conduire ! (…)
— La carte grise, je l'ai pas encore !… J'ai acheté la hotte ce matin ! …
Albert Simonin, Hotu soit qui mal y pense, p. 129.
DÉR. Hottée, hotter, hottereau ou hotteret, hottier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • *hotte — ● hotte nom féminin (francique hotta) Grand panier qui se fixe sur le dos au moyen de bretelles et qui sert à transporter divers objets. Partie d un coffre de cheminée, diversement revêtue, située entre le manteau de cette cheminée et le plafond… …   Encyclopédie Universelle

  • hotte — HOTTE. s. f. Sorte de vaisseau fait d osier qu on met sur le dos pour porter diverses choses. Hotte à porter de la terre, à porter du pain, de la chair, du poisson, des fruits, &c. On appelle, Hotte poissée, Celle qui sert pour porter le vin du… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • hotte — Hotte, f. penac. Corbis messoria, vel dossuaria. B …   Thresor de la langue françoyse

  • hotte — (ho t ) s. f. 1°   Ouvrage de vannier, sorte de panier qui a des bretelles et qu on porte sur le dos. Porter la hotte. Hotte d un chiffonnier. •   Il portait son petit neveu, Et tous nos dieux en une hotte, SCARR. Virg. II.    Il n est bon qu à… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • hotte — nf. (en osier), balle (de colporteur, du père Noël, portée sur le dos) : bâla nf., hota (Albanais.001.BEA.), LOTA (Annecy.003, Combe Si., Cordon.083, Morzine, Saxel.002, Thônes.004, Vaulx). E. : Bordure, Cheminée, Manger, Marier (se). A1) hottée… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Hotte — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour les articles homophones, voir Hot, Ott et Otte. Sur les autres projets Wikimedia  …   Wikipédia en Français

  • HOTTE — s. f. (H s aspire.) Sorte de panier qui est ordinairement d osier, et qu on met sur le dos avec des bretelles, pour porter diverses choses. Hotte à porter de la terre, à porter du pain, à porter de la viande. Porter du linge dans une hotte.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • HOTTE — n. f. Sorte de panier qui est ordinairement d’osier et qu’on met sur le dos avec des bretelles pour porter diverses choses, Hotte à porter de la terre, à porter du pain, à porter de la viande. Porter du linge dans une hotte. La hotte d’un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Hotte — Hottenträger waren Arbeiter, die bei der Weinlese das Lesegut in einem Behälter, der sogenannten Hotte, auf dem Rücken trugen. Diese Hotten wogen gefüllt rund 60 bis 80 Kilogramm und werden noch heute im Steilla …   Deutsch Wikipedia

  • Hotte — Họt|te 〈f. 19; südwestdt.〉 Tragkorb, Kiepe * * * Họt|te, die; , n [spätmhd. hotte, wohl zu einer in landsch. Spr. in verschiedenen Wortbildungen vorhandenen Vorstellung von etw. in (schaukelnde) Bewegung Versetztem u. viell. verw. mit ↑hott]… …   Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.